Notre Marché...Une Sacrée Histoire !

Par mairie Blancafort 156 visites


PNG - 914.9 ko

La place du marché à Blancafort se trouvait au début du siècle dernier…. au bas de la rue Pierre Juglar, devant « la Bouinotte » et le « Bacchus », c’est ce dont témoigne en tout cas cette ancienne carte postale.
A l’époque, il y avait encore 14 bars et 7 épiceries dans le bourg, et le marché tel qu’on le connait aujourd’hui, n’existait pas.
Il y avait bien eu dans le temps deux foires par an, le lundi de Pâques et le 22 Octobre. A cette occasion, la rue de l’Eglise et la « Grande rue du Bourg » débordaient de marchands forains et d’artisans et ça remontait même jusqu’au champ de foire qui avait été installé tout en haut pour l’occasion. Le 1er Juin 1844, les conseillers municipaux, « se plaignant de la petitesse de leurs ressources » avaient fixé pour la première fois des droits de place.
Au début du 20ème, il ne reste plus guère, d’après nos anciens, que « La Louée » deux fois par an à la Saint Jean et à la Toussaint. C’était un marché, effectivement devant la Bouinotte…de travailleurs où les salariés agricoles venaient proposer pour 6 mois leur force de travail.
C’est lors de la session d’Août 1898, et pour faire une place publique, car le bourg n’en possède pas, que le Conseil Municipal autorise à l’unanimité Monsieur le Maire à se porter acquéreur d’un terrain. Celui-ci appartient aux héritiers BOIN. Il présente une surface d’environ 50 ares et est limité au sud par le canal et au nord par la route d’Argent. La transaction sera fixée à la somme de 17.000 francs frais compris et financée par un emprunt sur 25 ans. A cette époque, l’exploitation de la marne sur le canal tourne à fond avec pas moins de 8 bateaux. Grâce à l’emploi des ânes, il ne faut que quatre jours pour faire l’aller-retour à Lamotte Beuvron.
Pourtant aucun marché sur cette place publique. Il faudra attendre le 18/03/2007. Un marché de « producteurs et fabricants » verra le jour tous les 3ème Dimanche des mois de Mars à Novembre. Son activité cessera en 2015. Il y avait pourtant une bonne ambiance, aux dires de chacun, on y trouvait aussi une buvette avec des frites. Mais la rentabilité et les motivations ne semblent plus suffisantes.
En 2018, une petite bande d’irréductibles commerçants proposent de retenter à nouveau l’expérience. Les débuts seront difficiles. Puis, petit à petit, le marché trouve sa clientèle.
Aujourd’hui, le marché s’est équilibré. C’est un caviste passionné qui propose aussi la dégustation sur ses jolies tables roses et vertes, un primeur avec des légumes de qualité, un boucher et un charcutier engagés et inventifs, un rôtisseur qui continue de nous proposer ses poulets au grill.
Puis sont venus se joindre deivet-Darchyx fromagers, un producteur et un affineur. Ponctuellement, un stand d’olives et de fruits séchés, un vendeur de miel, des maraichers et des producteurs locaux viennent s’installer. Des artisans animent parfois les stands l’été. Un rémouleur tient aussi sa place régulièrement. C’est un lieu qui reste ouvert en permanence !
L’année 2018 a été celle de la reprise de notre boulangerie avec succès par Benjamin et Ophélie.
L’année 2020 aura vu aussi le redémarrage du bar « le Bacchus » désormais tenu de main de maitre par Gwenaelle et Mehdi. En plus du bar, ils nous proposent hamburgers et couscous livrés à domicile, animations l’été dans le jardin, ainsi qu’un point de restauration rapide.
Loin des 7 épiceries et 14 bars du début du siècle, Blancafort peut tout de même se féliciter d’avoir su préserver son bar, son boulanger, son épicerie et développer un vrai marché !
Decembre 2020- Christine Jolivet-Darchy